Sachet plastique à bretelles

Le sac plastique interdit dès juillet 2016

[Total : 15    Moyenne : 4.4/5]

 

Cela fait de nombreuses années que le sac plastique est mis sur le banc des accusés parce qu’il n’est pas biodégradable ni compostable. C’est pourquoi, sa disparition progressive a été décidée en septembre dernier par la ministre de l’Ecologie.

Mise à jour : l’interdiction du sac plastique qui devait avoir lieu le 1er janvier  a été reportée au 1er juillet 2016.

SOMMAIRE

Les éléments à charge contre le sac plastique

Le sac plastique est connu pour ses nombreux inconvénients :

  • il est toxique voire dangereux pour l’espèce animale (les tortues marines le confondent avec une méduse tandis que les oiseaux s’en remplissent l’estomac),
  • il met des centaines d’années à disparaître alors qu’il est produit en quelques secondes,
  • sa fabrication engendre de la pollution (forte consommation d’eau et de pétrole, émission de gaz à effet de serre).

La production en masse du sachet plastique a engendré une pollution massive de la planète mais surtout des océans car plus de 75 % des déchets présents dans les océans sont en plastique. Il existe même ce qu’on appelle un « continent de plastique » ou « 7ème continent » tellement il est grand !

C’est pourquoi, il est indispensable de changer les habitudes.

Ce que dit la loi française

Fort de ce constat alarmant, les autorités françaises ont décidé d’agir pour l’environnement. La loi mise en place dernièrement permet justement d’interdire les sacs plastiques de manière progressive dans tous les commerces dès qu’il y a vente de marchandise. Ainsi, un plan de retrait du sac plastique a été établi en 3 phases :

  • Janvier 2016 : interdiction des sacs plastique à usage unique (gratuit ou payant) dans les caisses des commerces
    -> Reporté au 1er juillet 2016 (voir le décret)
  • Janvier 2017 : interdiction des sacs plastique à usage unique (autre que les sacs de caisse) servant à l’emballage de marchandises notamment en contact direct avec les denrées alimentaires (sac pour fruits et légumes) ou à la mise sous blister (publicité, presse) dans un point de vente (voir l’article de loi)
  • Janvier 2020 : interdiction de la vaisselle jetable qui n’est ni compostable ni constituées à au moins 50 % de matière biosourcée (voir le décret)

Qu’est-ce qu’un sac plastique à usage unique ?

Le sac plastique à usage unique est un sachet plastique d’une épaisseur inférieure à 50 microns (50 µ). Le plastique est tellement fin qu’il ne peut servir qu’une seule fois. Cela représente donc une source importante de pollution pour une seule utilisation !

Par conséquent, pour qu’un sachet plastique soit réutilisable, il faut que celui-ci ait une épaisseur supérieure à 50 microns.

Peut-on le remplacer par un sachet plastique oxo-fragmentable ?

Non, car ce type de sachets est interdits depuis août 2015. Ces sachets ont beau être dégradables, ils ne se décomposent pas, ils ne sont donc pas compostables et ne peuvent pas être assimilés par les micro-organismes comme pour les sachets plastique biodégradables.

Qu’est-ce qu’un sachet plastique biodégradable ?

Le sac plastique biodégradable est un sachet compostable composé de matières biosourcées à base de matière végétale (amidon de maïs, fécule de pomme de terre, etc.). La loi prévoit que la teneur en matière biosourcée augmente progressivement dans la composition des sacs biodégradables :

  • 30 % en janvier 2017
  • 40 % en janvier 2018
  • 50 % en janvier 2020
  • 60 % en janvier 2025

Depuis janvier 2017, quels sacs plastique sont interdits ?

Après l’interdiction des sacs plastique de caisse en juillet 2016, une nouvelle interdiction a été appliquée en janvier 2017. Celle-ci concerne tous les sachets plastiques à usage unique d’un point de vente : on cite généralement les sacs à fruits et légumes, les sacs de boucherie et de poissonnerie mais cela concerne tous les sacs ayant une épaisseur inférieure à 50 µ servant à emballer des produits dans un point de vente. L’interdiction s’applique également au plastique servant à la mise sous blister de publicité, de magazine et de la presse en général.

Marquage obligatoire des sachets plastiques réutilisables

Depuis juillet 2016, les sacs plastiques réutilisables doivent posséder un marquage indiquant que celui-ci peut être réutilisé et qu’il ne faut pas le jeter dans la nature. Ce marquage doit être « visible et compréhensible pour l’utilisateur et avoir une durée de vie appropriée au regard de la durée de vie du sac ». Le plus simple est d’écrire en toutes lettres « sac réutilisable » et « ne pas jeter dans la nature » afin d’être le plus clair possible.

 

sachet-kraft-brun-avec-poignees-plates-20x10x28-cm

Le sachet kraft, le digne successeur du sac plastique

Avec l’interdiction du sac plastique, d’autres emballages vont être mis en avant parce qu’ils sont « eco-friendly » et respecte donc l’environnement.

C’est le cas du sachet kraft qui est 100 % écologique : il est réutilisable et biodégradable. Grâce à sa très grande solidité, le sac kraft peut servir de nombreuses fois. Il résiste au poids mais aussi à la déchirure, ce qui vous permet de transporter vos courses en toute sécurité. Il peut être fabriqué à partir de papier recyclé ou bien avec du bois provenant de forêts gérés durablement.

Le sachet kraft a été décliné en de nombreux formats, ce qui lui permet de transporter aussi bien de la nourriture que des biens culturels (CD, DVD, livres, etc.). Il existe également plusieurs modèles de poignées (plates ou torsadées voire aucune poignée) et une multitude de couleurs possibles afin de personnaliser le sac kraft aux couleurs de son commerce.

Le sachet kraft est également l’emballage alimentaire par excellence parce qu’il permet de transporter et de conserver les aliments frais comme le pain, les fruits et les légumes. Le papier kraft dont il est composé laisse respirer les aliments, ce qui permet d’éviter la propagation de la moisissure.

D’autres solutions peuvent également convenir. C’est le cas des emballages suivants :

  • sachets plastique réutilisables (supérieurs à 50 µ)

  • sacs en toile ou en jute

  • sacs 100% coton

  • sacs recyclés 100 % biodégradables / compostables

  • sacs biosourcés (à base de matière végétale/organique : amidon de maïs ou pomme de terre)

  • cabas

Dès juillet 2016, il faudra changer ses habitudes et n’opter que pour des emballages écologiques. Le sachet kraft semble être le meilleur emballage de substitution.

2 réflexions au sujet de « Le sac plastique interdit dès juillet 2016 »

  1. Une importante habitude à changer tant le sac plastique faisait presque partie intégrante de notre quotidien. Cela reste cependant une très bonne chose pour l’environnement je pense !

  2. J’ai du mal à comprendre pourquoi le sac kraft n’est pas déjà proposé par tous les commerçant. Le sac plastique ne devrait plus exister à notre époque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *