Journée mondiale du recyclage : tous au tri sélectif !

[Total : 4    Moyenne : 3/5]

Le 15 novembre, c’est la journée internationale du recyclage. Cette journée est l’occasion de se rendre compte de l’importance de ce geste quotidien pour la survie de notre planète.

20-cartons-standards-20x14x14-cm

Origine de la journée mondiale du recyclage

Cette journée a été créée en 1994 aux Etats-Unis. Elle avait pour but de mettre en avant les produits fabriqués à partir de matériaux recyclés comme le carton ou l’acier. Aujourd’hui, cette journée mondiale du recyclage a pris de l’ampleur car elle sert à promouvoir les bienfaits du recyclage sur la planète.

En effet, l’attitude consumériste du XXème siècle, qui consiste à « acheter, consommer, jeter », ne peut plus perdurer. Il faut changer nos pratiques pour pouvoir assurer un avenir serein à nos enfants.

Comment recycler efficacement nos déchets ?

Tout d’abord, avant de recycler, il faut trier ses déchets en séparant ce qui est recyclable de ce qui ne l’est pas (encore) : le carton, matière recyclable par excellence d’un côté, les bouteilles en plastique et en verre de l’autre, les déchets végétaux en compost, et le reste qui va être brûlé.

Le carton et  le papier ont depuis longtemps bénéficié du recyclage : on peut ainsi les retransformer en enveloppe, en feuille de papier ou même en emballage carton sans avoir à couper de nouveaux arbres.

Mais, on peut également recycler d’autres matières : le verre en le broyant et le fondant (re)deviendra une bouteille tandis que le plastique transformé en granulés sera transformé en oreiller, en bac de jardinage ou encore en plastique servant à l’intérieur de voiture. L’acier est également concerné par le recyclage : il est broyé, fondu et étiré afin de devenir une barre, une bobine ou un fil.

Mais, le meilleur moyen de préserver notre planète reste de ne pas créer de produits inutiles et chacun peut agir à son échelle.

La prévention avant le recyclage

Plutôt que de subir cette prolifération de déchets et tenter d’en recycler le plus possible, il vaudrait mieux agir en amont, c’est-à-dire à leur production. Produire moins pour moins polluer. Cela est simple si on s’en donne les moyens. Prenons un exemple tout bête : les publicités. Nous en recevons un grand nombre chaque semaine qu’elles nous soient utiles ou non. Combien d’arbres ont été abattus pour ces publicités éphémères ?

Si vous ne lisez jamais ces publicités, il est peut-être préférable d’apposer à votre boîte aux lettres l’autocollant STOP PUB qui indiquera au distributeur que vous ne voulez plus de publicités. Ainsi, il le remontra à sa hiérarchie qui produira moins de publicités au vu du nombre de personnes ne désirant plus les recevoir.

Et si vous aimez lire les publicités, vous pouvez aussi faire un geste pour l’environnement. Avec les nouvelles technologies, il est maintenant possible de recevoir des publicités par mail via des newsletters ou de les recevoir directement sur son smartphone via une application. Vous vous faites ainsi plaisir tout en préservant la planète !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *